Développement durable

 

Les éoliennes


 

La société « Nass & Wind Technologie » a obtenu un permis de construire pour 4 éoliennes d’une puissance totale de 3,2 MW après une étroite collaboration avec la commune. 3,2 MW représentent la consommation d’au moins 3 200 foyers (hors chauffage).

Site de « Nass & Wind Technologie »

 

La démarche adoptée pour cette réalisation associe la population dans une volonté de participation citoyenne. Les habitants et le Conseil Municipal ont été associés dès le départ du projet qui a pris trois années avant d'aboutir à la phase de réalisation. Plusieurs rencontres ont eu lieu entre le porteur de projet et le Conseil Municipal.

Plusieurs réunions publiques ont été organisées. La municipalité et le bureau d'étude ont travaillé ensemble, pas à pas, pour inscrire cette réalisation dans la dynamique locale. Une concertation a été menée dans tous les foyers situés dans un rayon de 1 km autour du site choisi en concertation avec le Conseil Municipal parmi les trois sites proposés par le bureau d’études.

Les éoliennes ont été mises en service au printemps 2006.

 

Un système d'épargne de proximité. (association « AVEL SILIEG »).

 

L’investisseur éolien a été choisi pour sa démarche éthique qui l’a conduit a accepter de céder jusqu’à 5% de son investissement à une structure d’épargne locale gérée par l’association « AVEL SILIEG », destinée à associer la population à cet investissement. Cette association œuvre pour que l’installation des éoliennes ne soit pas perçue comme une démarche exogène. AVEL SILIEG permettra donc aux adhérents souscripteurs de bénéficier d’une rémunération du capital investi. Mais surtout, une part du capital produit (« dividendes ») leur permettra de participer, par un investissement collectif local, à l’engagement de projets locaux s’inscrivant dans les démarches visant une « plus value humaine » engagées sur la commune.

Mais il faut l’avouer, cette association est encore aujourd’hui en proie à des problématiques juridiques difficiles à résoudre et à l’inertie des partenaires privés (investisseur et bureau d’étude) pour lesquels l’épargne populaire n’est pas le « cœur de métier ».

 

 

Le projet écotouristique sur « les énergies renouvelables d’hier, d’aujourd’hui et de demain. (association « NERZH SILIEG »).

 

Ce projet a pour objectif de créer un lien transversal entre tous les projets ou réalisations de la commune en matière de développement durable.

La longère située au pied des éoliennes, achetée par l'investisseur principal et mise, pour une partie, à disposition du projet écotouristique, deviendra un centre d’interprétation sur les économies d’énergie et les énergies renouvelables. En harmonie avec ce projet, l'investisseur envisage de faire de ce site un lieu d'accueil pour les étudiants et chercheurs sur les énergies de demain.

Un sentier d’interprétation sur le même thème reliera le site éolien au site de Pont Samoël en passant par le Hameau écocitoyen « Oglenn er vourc’h » et l’écovillage de vacances LVT de Krénihuel.

L’ensemble de cette opération est élaboré à partir du concept « d’interprétation » qui constitue une innovation en France en terme de démarche touristique. Cette démarche met en œuvre des principes de « tourisme intégré » rendant le touriste actif, et non pas seulement consommateur, dans une relation harmonieuse avec la population locale. De plus, les « stations » qui jalonnent l’itinérance proposent une approche ludique et pédagogique susceptibles de sensibiliser, voire de « bousculer » la conscience des visiteurs. A SILFIAC, le projet adopte la possibilité d’une démarche de jeu dans un concept de « course d’orientation ».

Ce projet intègre également la réalisation de l’école de l’écohabitat, portée par l’association « Les ateliers de SILFIAC ».

 

Sommaire

 

Suite : Le Hameau écocitoyen « Oglenn ar Vourc’h ».